C’est un peu ça la magie de Noël, la neige qui tombe, le crépitement des flammes dans la cheminée et nos deux enfants blonds qui demandent de raconter une nouvelle histoire à la tombée de la nuit la plus longue, porteuse de bien des contes. Sauf que quand on est des artistes, et amateurs qui plus est, la neige devient une pluie fine pendant une semaine et la cheminée, un radiateur électrique d’une marque allemande qui dégage une odeur de poussière brûlée.

Mais Six Sens sait offrir la magie de Noël à tous, même aux plus démunis ! Alors mets ta tasse de thé au micro-onde, enfile tes gants tricotés par ta grand-mère, et laisse-toi bercer par la lumière de l’écran autour d’un conte familial, une histoire unique et totalement originale que les adhérents de six sens ont écrite spécialement pour toi tout au long de l’année !

Non en fait comme dans toutes les associations, il n’y a rien de prévu et c’est un gars qui s’occupe de tout en une heure en faisant croire que des gens ont préparé un truc, mais écoute plutôt ça :

Il était une fois, dans un pays très lointain, un artiste qui rêvait de pouvoir créer tout ce qu’il voulait et rencontrer un public. Rien de déraisonnable en somme, mais l’artiste, appelons-le Bob, vivait dans un royaume dans lequel il ne faisait pas bon vivre de son art. En effet de vilains énergumènes voulaient son mal à travers des apparences sympathiques, il y avait par exemple le docteur Sacem, le grand-père Hadopi, ou le redouté Adolf Urssaf, mais le pire était que ce royaume été dirigé par une créature aux apparences démoniques vieille de plusieurs décennies répondant au nom de Manuel Fillon.

Bob était désespéré, il avait bien compris que les autres ne le trouvaient pas légitime et lui demandaient de se trouver un vrai métier. Comme Bob était désireux de vivre heureux avec beaucoup d’enfants avec son ou sa compagne, il se mit en quête d’un vrai travail pour participer au système productif de son pays. Il fit alors la rencontre de Paul, un personnage bien étrange, il était assez peu disponible, mais Bob devait le fréquenter régulièrement sous peine de voir leur relation cesser.

Un beau jour, Bob avait était contacté pour un rendez-vous avec Paul Emploi qui était fier de lui avoir trouvé un travail ! Bob était tout excité de pouvoir toucher un SMIC, mais rapidement il comprit le subterfuge… Le travail qui lui était proposé ne correspondait pas vraiment avec ses ambitions artistiques, mais tant pis se dit-il, il voyait là sa seule issue pour lui permettre d’accomplir ce qu’il voulait vraiment.

Après des années de labeur, Bob avait un emploi stable, un salaire plutôt correct, et un peu de temps pour exercer son art, un temps qui se réduisait peu à peu. C’est alors qu’un soir de décembre, il entendit un bruit à la fenêtre. Comme si quelqu’un frappait, un peu interloqué, il n’y prêta guère attention… Mais le bruit continuait. Il s’avança et ouvrit la fenêtre laissant le froid hivernal envahir la pièce pour le plus grand bonheur de la facture d’électricité. Bob fut très surpris de voir à l’extérieur une masse humanoïde l’interpeller :

-Pssst, toi là ! Je peux te révéler le secret du bonheur, ça t’intéresse ?

-Moi ? Pourquoi me dire une chose pareille ? Et qu’est-ce qui me garantit que vous m’apportez la vérité ?

-Et bien si je te dis que mes initiales sont SS, tu me fais confiance ?

-Ça parait honnête.

-Habituellement j’entends de la musique émaner de cet appartement, mais cela fait quelques jours que j’en entends plus, est-ce normal ?

-Ho ben, j’ai pas eu trop le temps dernièrement, mais j’en referai quand je pourrai…

-Oui Bob, exactement, quand tu pourras… Mais quand pourras-tu si tu consacres du temps à ton travail et que ton temps libre sert à évacuer la pression ? On sait tous que tu as des impératifs, et un idéal, à toi de choisir ce que tu préfères, mais si ce qui te rend heureux c’est la création, alors pourquoi y renoncer ?

-Partez d’ici ou j’appelle la police ! Occupez-vous de vos affaires, non mais dis donc !

– Si vous changez d’avis, retrouvez-moi à 18 heures le 24 décembre…

Les jours qui ont suivi, Bob a réfléchi à la proposition de ce mystérieux personnage, il voulait tout de même lui laisser une chance, cela ne lui coûte rien de jeter un œil. Alors Bob se mit à chercher des informations sur ce dénommé SS… Après quelques résultats infructueux, Bob semblait avoir une piste, une association d’aide aux artistes amateurs organisant divers événements et proposant des activités les mardis soir pour les adhérents (clin d’œil à la caméra avec le sourire figé, dents parfaitement blanches, je veux mon chèque).

Au noël de l’année suivante, Bob avait découvert des gens comme lui, ayant le même intérêt pour l’art, tous dans des domaines différents et des goûts uniques, avec qui il pouvait créer des projets ou contribuer à leur réalisation, une asso cool avec des gens bien (sauf un).

Bon voilà, j’ai la flemme de trouver une chute meilleure que celle-là, pensez à payer vos adhésions, ciao à l’année prochaine, c’est ça la magie de noël.